Petites curiosités ayant trait à l'Italie

L’histoire de la Befana

 

La Befana, terme provenant de « l’Epiphanie », est, dans l'imaginaire collectif, un personnage mythique ayant l’aspect d’une vieille femme qui apporte des cadeaux aux enfants sages, dans la nuit du 5 au 6 janvier. C’est une figure typique du folklore italien.

L’origine se perd dans la nuit des temps, issue de traditions magiques préchrétiennes et, dans la culture populaire, se fond avec des éléments chrétiens : la Befana apporte des cadeaux en souvenir de ceux qui ont été offerts à l'enfant Jésus par les rois mages. L'image de la Befana est précise : une combinaison noire et large, un tablier avec des poches, un châle, un mouchoir ou un vieux foulard sur la tête, une paire de pantoufles usées, le tout rendu plus vif par de nombreuses taches colorées.la-befana.jpg

C’est cette petite comptine, « la Befanata », récitée en son honneur qui décrit l’apparence de la Befana :

 La Befana vien di notte

con le scarpe tutte rotte

col cappello alla romana...

                                           VIVA VIVA LA BEFANA!

Dans la nuit du 5 au 6 janvier, à califourchon sur un balai, sous le poids d'un sac plein de jouets, chocolats et bonbons, (et accru par une petite quantité de charbon), la Befana passe par-dessus les toits et, descendant par les cheminées, remplit les chaussettes laissées pendues par les enfants.

Ceux-ci, pour leur part, préparent pour cette «  bonne vieille », dans une assiette, une mandarine ou une orange et un verre de vin. Bien sûr, ils espèrent trouver des bonbons dans leurs chaussettes et non du charbon qui est remis seulement aux enfants qui n’ont pas été sages !

Le lendemain matin, ils trouvent avec les cadeaux la nourriture consommée et l'empreinte de la main de la Befana sur les cendres éparpillées dans l’assiette.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×